5 centimes Dupré, grand module 1799 Paris, an 7-a (F.115/31) - TTB 53, PCGS AU53

165,00 €

Fin de la vente : 25j 10h
Expertisée : PCGS AU 53
Métal : cuivre
Objet modifié : Non
Personnage : Marianne
Période : 1795 - 1900
Qualité : TTB
Valeur faciale : 5 Centimes

Cette belle pièce en cuivre de 5 centimes Dupré Grand module 1799 Paris an 7 A (Référence Le Franc F.115/31) a été certifiée, expertisée et mise sous coque inviolable par PCGS.
Les experts lui ont attribué le grade AU53
A ce jour, PCGS n'en a gradé qu' une seule à ce grade, et quatre à des grades plus élevés.
Vous trouverez la fiche de cette pièce dans la base de données publique de PCGS, sous le numéro # 37336937 ici : https://bit.ly/2LG9Mp6
La cote de référence "Le Franc" (https://bit.ly/3fYvId4) est, par interpolation, 270€
Livraison Recommandée Gratuite en Europe.
Pour une livraison en dehors de l'Europe, merci de me contacter d'abord, afin d'examiner le prix et les conditions de l'envoi. Les éventuels frais de douane sont dans tous les cas à la charge de l'acheteur, qui fait son affaire des formalités correspondantes.
For delivery outside Europe, please contact me first, to review the price and conditions of shipment. Any customs fees are in all cases the responsibility of the buyer, who is responsible for the corresponding formalities.

Note : Il m’a été demandé à plusieurs reprises si je pouvais garantir que les pièces proposées ne sont pas des copies. Les pièces gradées par les certificateurs PCGS, NGC, GENI ne peuvent pas être garanties à 100%. Même les« gradeurs » sont obligés de mettre une réserve sur ce sujet.

Par exemple, sur PCGS : “Verification of certification numbers on the PCGS Certification Database does not eliminate the risk of buying counterfeit and altered coins”

Néanmoins, les précautions prises : coque inviolable sans destruction, incorporation à l’intérieur de la coque d’un QR-code et d’un hologramme, rendent les choses assez difficiles. De surcroît l’accessibilité, avant l’achat, des photos recto-verso des pièces dans la base de données du professionnel imposerait au contrefacteur de copier aussi les défauts de la pièce … Je laisse au lecteur l’évaluation du coût d’une telle opération, assez improbable pour une pièce de quelques centaines d’euros.

Dans le cas où l’acheteur découvrirait cependant après l’achat – avis d’expert à l’appui - que la pièce est une contrefaçon, je m’engage bien entendu à rembourser intégralement l’achat.